Précautions à prendre avec le gaz liquide

Odeur de gaz artificielle

L’odeur typique du gaz propane, rappelant une forte odeur d’ail, est rajoutée artificiellement pour des raisons de sécurité. Le seuil de l’odeur est environ 150 fois plus bas que la limite d’inflammabilité. L’odeur de gaz doit donc être prise très au sérieux, mais il n’y a pas lieu de paniquer. Quand une odeur de gaz se fait sentir, toutes les sources d’inflammabilité (commutateurs électriques, articles pour fumeurs, moteurs en tous genres) doivent être éloignées de la zone dangereuse, ou mises hors circuit. Pour repérer les fuites, on utilisera de préférence de l’eau savonneuse dont on badigeonnera les tuyaux et les conduites. Les fuites se signalent par l’apparition de bulles.

Propriété du gaz liquide

Le propane sous forme de gaz est plus lourd que l’air. Du gaz qui s’échappe tombe sur le sol et s’infiltre dans des ouvertures ou des espaces se trouvant à un niveau inférieur. Dans des pièces fermées, il peut rester longtemps sans qu’on le remarque. L’odeur est perceptible au niveau du sol, mais pas à hauteur de visage. C’est pourquoi des bouteilles de gaz propane ne doivent jamais être entreposées dans des pièces fermées ou à proximité d’une fenêtre/d’un soupirail de cave.

Que faire en cas de fuite?

Le propane fuit lorsqu’il est soumis à une pression. Un colmatage, par exemple à l’aide d’un papier collant, est pratiquement impossible. Dans le cas d’une bouteille de gaz, les fuites se produisant dans la zone liquide (donc en bas) laissent échapper cinq fois plus d’énergie que dans la zone gazeuse (donc en haut). Les bouteilles qui fuient doivent donc être disposées de telle manière que la fuite soit située au niveau de la zone gazeuse (en haut).

Comportement du propane dans des conteneurs sous pression

Lorsque l’on prélève du gaz, une partie du liquide s’évapore et se refroidit. Il n’y a pas d’air qui pénètre dans le conteneur de gaz. Si l’on consomme beaucoup de gaz, le liquide se refroidit jusqu’à une température en dessous de 0°C et le conteneur se couvre de givre. C’est à ce moment au plus tard qu’il faut arrêter de prélever du gaz, ou diminuer la consommation. Si l’on continue à prélever du gaz avec la même intensité, la pression diminue toujours plus dans le conteneur, et le gaz finit par ne plus s’échapper même si on laisse la bouteille de gaz ouverte, bien qu’il y ait encore du liquide. Si la bouteille se réchauffe ultérieurement, le gaz s’échappera à nouveau, ce qui peut causer un incendie ou une explosion.

Consultez également les consignes de sécurité spécifiques concernant les bouteilles de gaz et les citernes à gaz.

Fiche de données de sécurité